100% low-tech

100 % est le nouveau rendez-vous de la jeune création instauré par La Villette. Pensée comme un tremplin pour les jeunes créateurs, 100% donne à des pratiques artistiques variées une visibilité sur la scène parisienne et internationale tout en étant une occasion unique de dialoguer, d’échanger, de s’inspirer autour d’une synergie inédite. Pour sa cinquième participation à 100% la Villette, Villette Makerz propose (du 31 mars au 18 avril) une exposition en ligne sur le thème du Low-Tech. 

100% Low Tech propose d’embarquer vers l’utopie contemporaine des nouveaux vocables du Design (où le soin et la planète apparaissent comme des horizons de redéfinition d’un humanisme), à bord d’un véhicule, celui du faire et de la culture qui prend forme et se transmet par la matière. 

Nous avons le plaisir d’y associer : L’école Boulle, l’Ecole National Supérieur de Création Industrielle, l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs, et l’entreprise de l’ESS Terravox.

Low tech ou technologie adaptée ?

Depuis des décennies, de nombreuses réflexions sont menées sur les technologies dites « durables »  et accessibles à tous. Dans une optique de durabilité, les innovations « low-tech », par opposition  au « tout high-tech », s’inscrivent dans une démarche qui questionne nos besoins réels, interroge  nos modes d’organisation territoriale et renouvelle nos imaginaires : il s’agit de développer des  produits et services les moins intensifs et complexes en technologie et de limiter les impacts  environnementaux induits dans les usages, les comportements et les modes de consommation. 

Innovation « low-tech » ?

Une approche systémique de l’innovation, repensée au regard des usages réels et de sa capacité à transformer la société par de moindres  intensité et complexité technologiques et à produire de la résilience territoriale.

L’innovation « low-tech » prend comme point de départ l’usage et la durabilité en repensant  l’innovation d’abord sous contrainte de ressources puis, éventuellement, sous contrainte de coût, pour  développer des produits et des services plus simples, plus sobres en ressources et en énergie, plus  facilement recyclables, sans perte de matière et mieux proportionnés aux besoins satisfaits. Elle peut  aussi conduire à se passer du produit ou du service lui-même par une transformation sociétale ou  organisationnelle (la production locale pour éviter le transport, etc.). Elle vise donc à construire une  stratégie plus globale, plus systémique, davantage centrée sur les usages, dans un souci de qualité,  de soutenabilité et de résilience maximales.

Vers une technologie Lowtech ?

La fabrique des imaginaires Low tech par l’Etablissement Public du Parc et de la Grand Halle de la Villette.

Villette Makerz et AZIMIO mènent un projet d’étude et d’expérimentation sur le parc de la Villette, lauréat de l’appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) de la direction régionale Île-de-France de l’ADEME “Vers une innovation low tech en Ile de France – Pour une transformation systémique des territoires”.

L’objet de cet AMI est de promouvoir l’innovation low tech qui, par opposition aux high tech, s’incarne dans des projets sobres, peu consommateurs en ressources, et invitant à une réflexion systémique sur de nouvelles manières de vivre et de faire.

Comment «Faire plus et mieux avec moins» adviendra-t-il le reflet d’une société rêvée ?

Comment les imaginaires et les institutions culturelles peuvent être des leviers de la transition écologique ? 

Comment mobiliser et mettre en scène la création  et la diffusion de nouveaux récits ?